Présentation


La commune d'Enval

Située à une altitude comprise entre 450 mètres à la mairie et 650 mètres au point le plus haut, elle étend son territoire sur une superficie de 486 hectares.
Elle fut créée par amputation d'une partie du territoire de Saint-Genès-l'Enfant et de Saint-Hippolyte le 12 Mars 1874.
La rive droite de l'Ambène appartenait à Saint-Genés-l'Enfant et la rive gauche de l'Ambène à Saint-Hippolyte.
Sa population de 1489 habitants est répartie sur le village d'Enval et le hameau de Beauvaleix.
Au XVIIIème siècle, une source ferrugineuse est découverte puis exploitée pour ses vertus thérapeutiques. Le professeur Truchot dans son Dictionnaire des eaux minérales du Département du Puy-de-Dôme, publié en 1878, l'a décrite comme une eau très limpide, gazeuse, avec une saveur acide. D'un débit de 8 à 10 litres par minutes et d'une température de 15 degrés, le docteur Nivet la conseillait pour les gastrites et les inflammations de la muqueuse génito-urinaire.
Les Gorges d'Enval, bien connues, furent fréquentées par Maupassant qui les cite dans Mont Oriol, et par George Sand.
Très pittoresques, elles sont classées Zone Naturelle d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique.
Des aménagements permettent de franchir le torrent et d'accéder à la cascade du "Bout du Monde".
Un sentier, ombragé de 5 Km, dit "Sentier de l'APAGE", surplombe la cascade, la plaine de la Limagne puis serpente le long de l'Ambène.